Le 10 sept. 2017, à la cité des sciences, vers 13h15 retrouvez-nous en salle 107 (Studio) pour échanger sur l'open source et l'économie circulaire à travers l'exemple d'un régénérateur de piles et d'un voltmètre.

 

Fin 2016 a commencé l'expo "Science Frugale" à l’Espace des Sciences Pierre-Gilles de Gennes (ESPCI Paris – PSL Research University). Elle est réalisée par l’association Traces en partenariat avec la Société Française de Physique.
Science frugale est "une exposition construite par ses visiteurs : elle explore comment, à travers la récupération et le détournement d’objets technologiques et avec beaucoup de créativité, on peut réaliser des instruments scientifiques performants et très économiques." (Source : https://www.espgg.org/sites/www.espgg.org/IMG/pdf/communique_de_presse_-_prix_mariano_gago_.pdf ) Initialement prévue pour se terminer fin juin, elle a été prolongée jusqu'en sept. et connaîtra une seconde vie à travers des expositions itinérantes.
Nous pensons que les créations de l'expo pourraient montrer la voie à de nouveaux ateliers de réemploi proposés par un écosystème de structures promouvant le réemploi plutôt que le recyclage de déchets électroniques. Assistera-ton à l'émergence d'une filière économique du réemploi de pièces détachées issues de déchets électroniques ?

Nextcloud est un "fork" d'owncloud. Outil collaboratif puissant, il permet de partager des fichiers et bien plus encore grâce à la suite Collabora Online. Gros défaut, il n'existe pas encore de communauté francophone structurée ni de documentation en français. Le collectif paquerette souhaiterait initier une communauté à partir d'une documentation à constituer.

InfoGnuEureka organisait le 26 mai 2017 une séance d'intelligence collective autour des plateformes libres de documentation qui pourraient être les plus pertinentes. L'occasion de se questionner sur l'hébergement des données, le pourquoi documenter & les modèles économiques du libre & de l'open source. 

Pourquoi un hackathon sur la cartographie des logiciels libres ?
Après de nombreuses années de déshérence, Framasoft vient de proposer une mise à jour de sa base de données de logiciels libres https://framalibre.org/ . Au passage, celle-ci s'enrichit de références en matériels ouverts. Si créer une base de données prend du temps, la maintenir ... c'est pire. 
Wikipedia référence de nombreux logiciels libres. Et, grâce, à Wikidata & à SPARQL, il est maintenant possible d'interroger son contenu et d'exporter les résultats. Et si faisant, cause commune, Framasoft et Wikimedia ainsi que d'autres créateurs de bases de données référençant des logiciels libres s'associaient pour mutualiser la maintenance d'une partie de leurs données ? 
L'enjeu, peut-être permettre une meilleure connaissance des milliers de logiciels libres qui existent avec des données à jour !

locaux du centre de l'entreprenariat

C’est « la crise ». Particuliers comme entrepreneurs recherchent à diminuer les coûts, voire … à ne pas payer du tout. La gratuité semble parfois une occasion de rêve. Mais que se cache-t-il derrière cette gratuité ? Durant une heure et demie nous proposons à partir des questions des participants de tenter de répondre collectivement à la thématique suivante : La gratuité, piège ou opportunité, pour entrepreneur ?