Imprimer
Libre, open source et gratuit, entend-t-on souvent dans les milieux libristes. Pourtant, rien ne se fait sans effort et dépenses d’énergie. Ces dépenses ont aussi un coût en temps. Et comme on dit, « le temps, c’est de l’argent » !
Peut-on avoir une activité professionnelle dans le libre sans avoir une activité rémunérée à coté pour « gagner sa vie »  (ou la perdre) ? Retour d’expériences d’entrepreneurs libristes ce vendredi 5 février 19h30 à partir du projet Wezer porté par les Valeureux !
RDV à la Trockette pour des discussions et échanges libres !
L'article de synthèse a été publié ici.